Publié le , mis à jour

Après un week-end de manifestation contre l’extension du pass sanitaire, où le vaccin lui-même a beaucoup été remis en cause, le docteur Jean-Pierre Courrèges, adjoint au maire de Narbonne en charge de la santé et du centre vaccination, répond aux inquiétudes. On l’a confronté aux phrases entendues lors des manifs anti pass sanitaire. 

“On n’a pas assez de recul pour dire que ces vaccins ne sont pas dangereux” Je pense que l’on a assez de recul sur la technique ARN messager, que l’on utilise depuis plus de dix ans en médecine vétérinaire. Jusqu’à maintenant, nous n’avions pas eu à l’utiliser sur d’autres maladies, comme Ebola ou la fièvre jaune, par exemple. Là, on a un avantage, c’est que c’est un vaccin qui est mis au…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici