La cellule de suivi des acteurs du tourisme, qui évalue l’impact de la pandémie sur l’un des secteurs clé de l’économie audoise, est en visite de terrain ce jeudi.

Elle a mis la main à la pâte, au sens propre du terme. La préfète de l’Aude, Sophie Elizéon, a plongé le cadre dans le bac à papier du moulin de Brousses-et-Villaret, et fabriqué une feuille presque parfaite immédiatement mise à sécher par le propriétaire des lieux, André Durand. “Il est très important de dire que tous les professionnels du tourisme audois ont fait d’importants efforts pour assurer la sécurité sanitaire des visiteurs. C’est vrai dans l’hôtellerie, la restauration, les prestataires divers, y compris dans les petits sites patrimoniaux privés comme le moulin à papier de Brousses”, a souligné Mme Elizéon après avoir scrupuleusement revêtu le masque, suivi le parcours fléché et observé les règles de distanciation et de limitation des groupes de visite.

Moteur de l’économie

Un peu plus tard dans la matinée, la représentante de l’Etat devait se rendre au domaine Fontanilles Haut, à Laure-Minervois, pour témoigner des mesures sanitaires prises par les acteurs de l’œnotourisme. Elle avait prévu un déplacement sur le camping du Pin d’Arnauteille à Montclar puis au lac de Puivert – qui n’ont pu s’effectuer – avec le même message, celui de l’attention maximum portée à la sécurité des touristes dans un département où cette activité reste l’un des moteurs de l’économie.

Je tiens vraiment à remercier les acteurs du tourisme audois d’avoir fait autant d’efforts

La visite de ce jeudi était en fait un déplacement collectif de la cellule de suivi du tourisme, mise en place en préfecture dès le début de la pandémie, afin de diffuser l’information sur les aides accessibles aux professionnels du tourisme et d’assurer une veille sur les difficultés rencontrées. Les présidents des trois chambres consulaires (Jean Caiergues pour la CCI, Philippe Vergnes pour la Chambre d’Agriculture et Pierre Véra pour la Chambre de métiers) accompagnaient donc la préfète, tout comme les responsables de la médecine du travail de Carcassonne et de Narbonne. Car les deux SIST se sont engagés – L’Indépendant en rend régulièrement compte – dans une vaste opération de soutien à tous les professionnels pour les aider dans la sécurisation de leur activité.

Tendance à l’amélioration

“Je tiens vraiment à remercier les acteurs du tourisme audois d’avoir fait autant d’efforts. Plusieurs choses semblent indiquer que les touristes, y compris étrangers, commencent à revenir. Certes pas comme une année normale, mais j’espère que le mois d’août va confirmer cette tendance”, a souligné Sophie Elizéon à l’issue de cette visite.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici