Un virus mortel a été découvert chez des lapins dans plusieurs États américains. Il pourrait présenter un risque pour les populations de diverses espèces à travers le pays. Ce virus n’est pas inconnu en Europe. 

Les humains ne sont pas les seuls à faire face à une pandémie. Début mars, une souche de la maladie virale hémorragique (VHD) attaquant les lapins a été découverte au Nouveau-Mexique où des lapins morts ont été retrouvés. Depuis, la maladie s’est répandue en Arizona, au Colorado et, depuis le début du mois, en Californie. Le virus s’est propagé dans au moins six États de l’ouest des USA, menaçant d’anéantir complètement la population de lapins sauvages du pays. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici