À l’appel de la CGT et de FO, ils étaient en grève hier, en début d’après-midi pour réclamer une nouvelle bonification indiciaire et la reconnaissance de leurs compétences. 

“Je suis entré au service réanimation il y a un an et, depuis, je ne l’ai plus quitté.” Matthieu est infirmier à l’hôpital de Carcassonne. En mars 2020, quand la pandémie a enflammé la France entière, contrainte de revoir son organisation sanitaire, il n’a pas hésité et a quitté le service gastro où il officiait jusqu’alors. “Quand il y a eu besoin de personnels en réa, je n’ai pas hésité : je…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici