Entretien avec deux pédopsychiatres du Carcassonnais.

Les pédopsychiatres, praticiens hospitaliers, Paule Garros, chef de service de l’intersecteur de psychiatrie infanto-juvénile (Ipij) de l’Aude (01)* et Jean-Marc Parmentier, qui œuvre au sein du centre médico-psychologique de Carcassonne, sont on ne peut plus clairs : “Les demandes de consultations ont augmenté de façon vertigineuse. Si l’on compare les premiers trimestres 2020 et 2021, on…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici