“Honorée, mais presque gênée.” Voilà comment, une semaine après la publication des décrets des promotions de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite, Nathalie Bidegorry accueille la présence de son nom parmi les nouveaux chevaliers de l’Ordre. Presque gênée, car l’infirmière libérale chaurienne, coordonnatrice de la maison de santé de Castelnaudary, ne veut surtout pas que l’on oublie la signification de cette promotion : “C’est mon nom, mais derrière, c’est 90 professionnels de santé. J’ai coordonné, oui, mais j’ai eu une écoute des médecins, des infirmiers, des pharmaciens, des kinés… Si on a réussi à gérer cette crise sanitaire, c’est parce qu’on a pu s’appuyer sur ce large réseau qui s’est étendu à d’autres villages.” Un travail commun autorisé par l’expérience accumulée depuis trois ans en maison de santé. Mais cette “crise terrible” a poussé encore plus loin cette solidarité, “avec des relations privilégiées avec l’ARS, la CPAM, les mairies… C’est certain qu’on ne travaillera plus comme avant. Et ce discours commun que le travail en réseau a pu permettre, il est bénéfique pour les patients, en évitant de laisser la place au doute que permettent des informations contradictoires.”Des enseignements positifs qui n’empêchent pas d’aborder 2021 avec la conscience du travail encore à accomplir : “On sait gérer les symptômes, on sait tester. Mais, maintenant, il y a tout un travail à faire sur la vaccination, avec cette logistique très particulière liée aux conditions de conservation. On va tâtonner et puis on va savoir faire. Tous les six mois, on réapprend, on s’adapte.” Une capacité à se réinventer qui nécessite de “tenir sur la durée. Mais c’est un marathon, c’est dur physiquement. Et psychologiquement, aussi, lorsqu’on entend les détracteurs ou les complotistes. On en a marre de travailler dans des tenues de cosmonautes. Et je ne parle là que du libéral, il faut aussi penser à ceux qui bossent en réa. On a vraiment besoin que les gens respectent les gestes barrière.”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici