Pendant que la majeure partie des pays européens fait place au déconfinement, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a dévoilé ce mercredi une statistique inquiétante : 106 000 nouveaux cas répertoriés dans le monde ces dernières 24 heures.

Jamais depuis le début de la pandémie, un tel chiffre n’avait été enregistré. L’OMS a précisé que l’essentiel de ces nouveaux cas était signalé dans quatre pays, sans pour autant préciser lesquels. 

106.000 nouveaux cas de coronavirus rapportés en 24h, un record : l’OMS inquiète pour “les pays à faibles revenus” https://t.co/eejNMakXkv

— RTBF info (@RTBFinfo) May 21, 2020

Accélération en Amérique latine

Un chiffre qui porte à plus de 5 millions de personnes, le nombre de contaminés à travers le monde. Et c’est maintenant l’Amérique latine qui enregistre le plus grand nombre de nouveaux cas, devant les Etats-Unis et l’Europe.
Cette évolution marque une nouvelle phase dans la pandémie, commencée en Chine, où elle a connu un pic en février, avant de se propager à l’Europe puis aux Etats-Unis.
Environ un tiers des 91.000 cas signalés depuis le début de la semaine l’ont été en Amérique latine alors qu’à peine plus de 20% ont été recensés en Europe comme aux Etats-Unis.
Un grand nombre de ces nouveaux cas d’Amérique latine proviennent du Brésil, qui a récemment dépassé les pays d’Europe occidentale pour devenir le troisième plus important foyer épidémique au monde derrière les Etats-Unis et la Russie.
Seuls les Etats-Unis connaissent actuellement une hausse quotidienne du nombre de cas plus forte que le Brésil.

Un million de nouveaux cas toutes les deux semaines depuis le 1er avril

Les 41 premiers cas officiels de contamination au coronavirus ont été annoncés le 10 janvier à Wuhan, dans le centre de la Chine. La barre du million de cas dans le monde a été atteinte le 1er avril et, depuis, environ un million de nouveaux cas sont signalés toutes les deux semaines, selon les décomptes de Reuters.
Le nouveau coronavirus a désormais contaminé en moins de six mois plus de personnes que le nombre total de cas graves de la grippe recensés chaque année, estimés entre 3 et 5 millions par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
La pandémie actuelle a fait plus de 326.000 morts, dont une majorité en Europe, même si le véritable nombre est probablement plus élevé car le dépistage reste limité et de nombreux pays ne comptabilisent pas les décès survenus en dehors des hôpitaux.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici