Le directeur général de la santé s’est exprimé au cours d’une conférence de presse pour la première fois depuis le début du déconfinement le 11 mai dernier, afin de donner des conseils concrets sur le dépistage pour les personnes craignant d’être malades et sur les mesures de prudence à adopter pour éviter une reprise de l’épidémie.

Avant le long week-end de l’Ascension, Jérôme Salomon que les Français connaissent désormais très bien est revenu sur le devant de la scène ce mardi. Il a notamment incité les Français à porter le masque même chez eux lorsqu’ils reçoivent des amis, en plus des gestes barrières comme la distanciation physique et le lavage des mains.

En terme de dépistage, il a annoncé que les soignants pourront faire des tests sérologiques (prises de sang) pour savoir s’ils sont immunisés. Ces tests par prise de sang seront proposés sur prescription et donneront droit à une prise en charge de la Sécurité sociale pour tous les soignants (hôpital, Ehpad, médecins de ville…). Quant aux particuliers, ils devront faire des tests virologiques pour savoir s’ils sont contagieux pour leur entourage.

Le directeur général de la Santé demande également aux Français d’être “attentifs à des symptômes attendus : fièvre, toux, nez qui coule. Mais aussi à d’autres symptômes moins évidents : fatigue, maux de tête, perte de goût, d’odorat, douleurs articulaires, diarrhées, engelures aux doigts…

Et d’insister : “Au moindre doute, il faut consulter un médecin pour faire un test. Et porter un masque pour ne pas contaminer son entourage“.

\ud83d\udd34 DIRECT | Point presse #Coronavirus du mardi 19 mai.
\ud83c\udf99Par le Pr Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé https://t.co/TrINZTC3mL

— Ministère des Solidarités et de la Santé (@MinSoliSante) May 19, 2020

Je compte sur le civisme des Français pour respecter ce processus, a déclaré le professeur Salomon. Le risque et la vitesse de propagation du virus ne sont liés qu’à nos comportements humains. Il faut se faire tester au moindre doute. J’en appelle donc à la responsabilité de chacun. Imposons-nous de respecter ces règles. N’appuyons pas sur l’accélérateur à la veille d’un week-end qui sera prolongé pour certains“.

“L’objectif est celui que je viens d’énoncer : tester toutes les personnes présentant des symptômes, leur entourage, les éventuels cas contacts, les lieux où des cas regroupés ont été observés“…a indiqué le directeur général de la Santé qui a qualifié cette stratégie française “d’ambitieuse“.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici