Rose a intégré la résidence des Figuères à Capendu il y a seulement 3 ans. Privée des siens, elle se sent un peu abandonnée…

Avoir 100 ans quand on est en Ehpad confiné, ce n’est pas vraiment la joie ! Covid-19 et sécurité obligent, la résidence n’a pas le choix, si elle veut protéger ses pensionnaires. Ils sont fragiles, et très âgés pour la plupart.

Une rose centenaire

Rose a 100 ans aujourd’hui, fatiguée par son grand âge, elle a intégré la résidence des Figuères il y a seulement 3 ans. Ses enfants elle ne les a pas vus, ou presque pas depuis le confinement. C’est par sa porte-fenêtre qu’elle les aperçoit quelquefois ne comprenant pas pourquoi ils n’entrent pas.
Alors elle se sent abandonnée. « Maman, depuis le confinement est très affaiblie et se croit en prison à l’Ehpad. Elle s’est malheureusement cassée le col du fémur il y a un mois et demi, et depuis elle est assise dans un fauteuil ou couchée « , raconte sa fille, Marie-Nicole Pons. Cette dernière s’inquiète du fait que sa mère commence à refuser de s’alimenter, malgré tout le soin et l’attention que lui porte le personnel de la résidence.

Une fille qui s’inquiète et souffre aussi de la séparation, mais qui marquera quand même cet anniversaire par un magnifique bouquet déposé devant l’entrée de la résidence, afin qu’on le lui remette. Le grand chagrin de ses enfants, c’est qu’elle parte sans les avoir embrassés une dernière fois, alors ils espèrent qu’elle résistera.

Cette dame si fragile et si âgée, c’est Rose Pons. Elle est née le 19 avril 1920 d’Augustine et Henri Azéma. Mariée en avril 1942 avec André Pons, mécanicien à Puichéric elle lui donnera deux enfants, Bernard et Marie-Nicole. Pendant que son mari travaillait au garage, Rose tricotait sur sa belle machine pour arrondir les fins de mois et partait vendanger avec ses enfants. Son unique petite-fille Perrine, lui a donné deux adorables arrières petits-fils, Greg et Valentin. Bon anniversaire à vous Rose.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici