La Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du Grand Narbonne insiste sur les conséquences pratiques des tests sans ordonnance, pouvant retarder les résultats de personnes contacts ou présentant des symptômes.

C’est un point crucial sur lequel doit se pencher le conseil de défense de ce vendredi 11 septembre.

Pouvoir se faire tester sans ordonnance : une possibilité indispensable pour la bonne marche d’une stratégie de dépistage de masse du coronavirus. Mais ce choix n’est pas sans conséquence sur l’activité des laboratoires pratiquant les fameux “drives”, enregistrant une hausse considérable de fréquentation. Une situation constatée notamment dans l’Aude et le Narbonnais, qui pousse aujourd’hui la Communauté territoriale professionnelle de santé (CPTS) du Grand Narbonne à alerter les institutions… mais aussi les citoyens.

Lire la suite de cet article en zone abonnés. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici