Avec 15 millions de personnes infectées et 600 000 décès, la pandémie de coronavirus continue de progresser dans le monde.
Le point de ce samedi 25 juillet.

L’Allemagne envisage de rendre les tests obligatoires pour les vacanciers

L’Allemagne pourrait rendre les tests au nouveau coronavirus obligatoires pour les vacanciers de retour de zones à haut risque après une remontée de nouveaux cas de contamination, a fait savoir samedi le ministre de la Santé Jens Spahn.
Jens Spahn a dit à la radio Deutschlandfunk que le gouvernement voulait faire tout son possible pour contenir la propagation du virus tout en respectant les droits fondamentaux de la population.
“Nous vérifions également s’il est légalement possible d’obliger quelqu’un à faire un test, car ce serait une entorse à la liberté”, a déclaré le ministre.
Le ministre a ajouté que les tribunaux examinaient toutes les mesures prises pour lutter contre le coronavirus pour s’assurer qu’elles sont proportionnées eu égard aux libertés fondamentales.
Jusqu’à présent, l’Allemagne a fait figure d’exemple en matière de lutte contre le virus grâce à des tests précoces et approfondis.
Mais des vidéos montrant des comportements indisciplinés de certains touristes allemands en Espagne ont fait craindre un risque accru de contamination et de retour de virus avec les vacances. 

Coronavirus : le foot a repris en Chine après cinq mois d’arrêt

Le championnat de foot chinois a repris samedi avec la victoire de Guangzhou Evergrande face au Shanghai Shenhua (2-0), après une interruption de cinq mois due à la pandémie de Covid-19, rendant hommage aux victimes lors d’une minute de silence.
Tête vers le sol, les joueurs ont respecté cette minute symbolique en souvenir des victimes du coronavirus, apparu à Wuhan en Chine au tournant de l’année, et du personnel médical, lors du match de reprise entre le champion en titre Guangzhou Evergrande, entraîné par l’Italien Fabio Cannavaro, et le vainqueur de la Coupe nationale, Shanghai Shenhua.
Quelques instants avant le coup d’envoi, le capitaine d’Evergrande, Paulinho, le milieu de terrain international brésilien, et ses coéquipiers ont déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire “Hommage au personnel médical”, tandis que les joueurs de Shenhua portaient des T-shirts en l’honneur des “héros” du coronavirus.
Le match d’ouverture s’est déroulé à huis clos à Dalian (nord-est), une des deux villes avec Suzhou (est) qui accueillent les matches de la Super League chinoise (CSL) pour les deux prochains mois, sans public au programme.
Munis de masques, quelques membres du personnel de sécurité et des médecins ont cependant été autorisés à assister au match dans les tribunes, en reconnaissance de leurs efforts contre le virus.
Autre symbole: c’est le Wuhan Zall, club de la ville où est apparu le nouveau coronavirus, qui a joué et remporté 2-0 le deuxième match samedi, contre le promu Qingdao Huanghai.
La CSL, qui aurait dû débuter le 22 février, a été l’une des premières compétitions sportives au monde à revoir son calendrier lorsque l’épidémie a frappé le pays, fin 2019, avant de se répandre dans le monde entier.
La ligue organisatrice de la compétition reste toutefois sur les nerfs après l’apparition de plusieurs nouveaux cas de contamination dans la ville portuaire de Dalian.
Les joueurs des 16 équipes réparties en deux groupes ont rejoint en début de semaine leurs hôtels respectifs pour un huis clos de 70 jours. Ils n’en sortiront que pour aller s’entraîner ou disputer deux rencontres par semaine lors de cette première phase qui s’étale jusqu’à fin septembre.
Le sport professionnel reprend progressivement en Chine, avec le championnat de basket-ball (CBA), qui accueillera à partir de dimanche des supporters dans les salles pour la première fois depuis la reprise de la compétition le 20 juin.
Cependant, le gouvernement chinois a exclu l’organisation de la plupart des compétitions internationales cette année, dont tous les tournois de tennis et notamment les finales de la WTA et le Shanghai Masters.
La tenue du Grand Prix de Chine de Formule 1 est également en suspens.
 

Les nouveaux cas repartent à la hausse dans le monde

Près de quarante pays ont, au cours de la semaine, enregistré une hausse record de nouveaux cas de coronavirus, selon un décompte réalisé par Reuters, ce qui démontre une reprise de la circulation du virus dans toutes les régions du monde.
Le nombre de cas confirmés de nouvelles contaminations au COVID-19 a augmenté aux Etats-Unis, au Brésil, en Inde, mais aussi en Australie, au Japon à Hong Kong, en Belgique ainsi qu’en France.
Plusieurs pays, parmi lesquels figurent des Etats qui ont récemment assoupli les mesures de confinement et de distanciation sociale, ont enregistré une accélération des contaminations.
“Nous ne retournerons pas à “l’ancienne normalité. La pandémie a déjà changé nos façons de vivre”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Les autorités sud-coréennes ont de leur côté fait état samedi de la plus forte hausse de nouveaux cas depuis le mois de mars. En Corée du Sud, il s’agit, selon les autorités, de cas importés.
En Ukraine, le ministère de la Santé a indiqué avoir enregistré un nouveau record de nouvelles contaminations au coronavirus en l’espace de vingt-quatre heures depuis le 26 juin.
Les Etats-Unis ont enregistré vendredi pour un quatrième jour consécutif plus de 1.000 décès liés au COVID-19 et près de 70.000 nouveaux cas de contamination.
En France, le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus s’est élevé à 1.130 entre jeudi et vendredi, dépassant le seuil du millier pour le deuxième jour consécutif et retrouvant un niveau comparable à celui de la fin du confinement.
“La circulation virale est en nette augmentation en France avec un R à 1,3“, a fait savoir la direction générale de la Santé (DGS) dans un communiqué, appelant à un meilleur respect des mesures de prévention, en particulier la nécessité pour les personnes testées positives de s’isoler.
Le gouvernement français a annoncé vendredi renforcer les contrôles des personnes en provenance de 16 pays frappés par le coronavirus en imposant des tests à leur arrivée à l’aéroport, qui pourront déboucher sur une “quatorzaine” pour les passagers positifs.
Le Premier ministre, Jean Castex, a également invité les Français a éviter de se rendre en Catalogne, où l’épidémie reprend.
 

Coronavirus-Près de 70.000 cas supplémentaires aux USA

Les Etats-Unis ont enregistré pour un quatrième jour consécutif vendredi plus de 1.000 décès liés au COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus, et près de 70.000 cas de contamination supplémentaires ont été confirmés dans le pays.
Au moins 1.019 décès ont été signalés vendredi à travers le pays, selon les données rapportées Etat par Etat, après 1.140 morts de plus jeudi, 1.135 mercredi et 1.141 mardi.
L’aggravation du bilan est principalement due à une flambée des transmissions en Arizona, Californie, Floride et Texas.
Toutefois l’une des principaux experts qui conseillent le gouvernement fédéral a dit voir des éléments suggérant que le pire de la crise sanitaire était passé dans les Etats du sud et de l’ouest du pays actuellement durement frappés par l’épidémie.
“Nous commençons déjà à voir une sorte de plateau dans ces quatre Etats critiques qui ont vraiment souffert au cours des quatre dernières semaines“, a déclare Deborah Birx lors d’un entretien à la chaîne NBC News. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici