Cette opération, menée conjointement par le service départemental de l’Office français de la biodiversité, la LPO et la brigade nautique de Leucate, vise notamment à faire respecter l’interdiction de circulation et de stationnement des véhicules à moteur sur ces zones naturelles.

Comme l’avaient déjà souligné dans nos colonnes les spécialistes du Parc naturel régional de la Narbonnaise, le confinement a laissé le champ libre à nombre d’espèces qui ont profité de cette période pour se réapproprier certains milieux. C’est le cas des oiseaux fréquentant le bord de mer : “Ils ont trouvé de vastes étendues de sable ou des sentiers littoraux désertés par les hommes, et donc disponibles”, indiquent dans un communiqué les représentants audois de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et de l’Office français de la biodiversité (OFB). “Ces espèces se sont installées à la fois sur leurs zones habituelles mais aussi sur ces nouveaux territoires disponibles, notamment pour se reproduire”. Des territoires sur le point d’être réinvestis par l’homme, en ce premier week-end de réouverture des plages.

Evitons de rouler sur les gravelots, sternes et autres alouettes

Il en est notamment ainsi des plages naturelles et des milieux dunaires du littoral, écrins d’une “extraordinaire biodiversité”… mais aussi exceptions françaises à l’interdiction de circulation et de stationnement des véhicules terrestres à moteur sur les plages appartenant au domaine public. Situation d’autant plus problématique en cette période de reproduction : “Ces espèces sont sensibles au dérangement durant la nidification, et les nids étant situés à même le sol ils peuvent être malencontreusement écrasés et détruits si l’on n’y prend pas garde”.

LPO et OFB lancent donc un appel conjoint : “Evitons de rouler sur les gravelots, sternes et autres alouettes, laissons nos voitures sur le bitume !” Bien conscient cependant que les recommandations ne suffisent pas toujours, l’OFB envoie ses inspecteurs de l’environnement sur le terrain ces 23 et 24 mai. En collaboration avec la brigade nautique de Leucate (gendarmerie nationale), ils réaliseront des contrôles à la Vieille Nouvelle et à Mateille (Gruissan), ou encore au Rouet (La Palme).  Des verbalisations pourront être dressées en cas de non-respect du Code de l’environnement, l’OFB et la LPO rappelant par ailleurs que “des arrêtés municipaux réglementent ou interdisent l’accès des chiens dans ces espaces”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici