L’Espagne faisait état ce jeudi d’une hausse impressionnante des nouveaux cas de coronavirus,avec 2.615 infections supplémentaires en 24 heures. Déjà des reconfinements locaux ont été décidés par les autorités (notamment Lleida, L’Hospitalet de Llobregat dans la banlieue de Barcelone ou Tona en Murcie), un mois après la levée du confinement national.

La Catalogne avec 8.000 nouveaux cas recensés au cours des 14 derniers jours, représente la moitié des 16.410 comptabilisés dans le pays dans cette période.

En juin, le nombre quotidien de nouveaux cas s’élevait en moyenne à 132. Entre mercredi et jeudi, il a crû de 2.615 !

Nous sommes dans une situation similaire à celle de fin février

Des chiffres qui inquiètent de l’autre côté des Pyrénées. À tel point que de hauts responsables évoquent désormais publiquement l’hypothèse d’une deuxième vague qui serait en cours dans le pays.

“Nous sommes dans une situation similaire à celle de fin février”, confirme ainsi Josep Maria Argimon, secrétaire à la Santé publique de la Generalitat de Catalogne au cours d’une conférence de presse donnée ce jeudi soir. Avec cette différence par rapport à février, pointe-t-il, “que pour le moment nous faisons beaucoup plus de tests PCR qu’au cours du pic de la pandémie”.

“Nous sommes dans un moment critique. Mais nous ne sommes pas dans des jours critiques comme lors de la troisième semaine de mars avec les unités de soins intensifs saturées. La question est de savoir si nous prenons des mesures pour ralentir cette évolution. Le masque, le lavage des mains et la distanciation sont notre vaccin“.

\ud83d\udde3\ufe0f Josep Maria Argimon, secretari de Salut Pública: “Estem en una situació similar a la de finals de febrer. Quina és la diferència? Que ara mateix estem fent moltíssimes més PCR que en el pic de la pandèmia” pic.twitter.com/XdHKynMrqu

— Salut (@salutcat) July 23, 2020

María José Sierra, porte-parole du ministère de la Santé espagnol, prend moins de gants et lâche le mot tabou rapporte El Diaro Vasco :  “Il se pourrait que l’Espagne connaisse déjà une seconde vague mais peu importe comment on l’appelle, ce n’est pas le plus important. Il est évident que nous avons une courbe ascendante.”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici