Le Président de la République appelle à « la responsabilité individuelle » de chacun plutôt qu’un déconfinement des personnes âgées plus tardif.

Vendredi soir, Emmanuel Macron a tenu à rassurer nos aînés à propos de leur déconfinement au mois de mai. Après avoir annoncé lundi 13 avril que « pour leur protection, nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en situation de handicap sévère, aux personnes atteintes de maladies chroniques, de rester, même après le 11 mai, confinées, tout au moins dans un premier temps », le Président dit ne pas souhaiter « de discrimination » et précise alors en appeler « à la responsabilité de chacun ».

Voyant « monter le débat sur la situation de nos aînés, après les déclarations du professeur Jean-François Delfraissy », l’Elysée a tenu à éclairer le sujet. Mercredi, le professeur Delfraissy avait énuméré la liste 18 millions de personnes qui devaient, selon lui, continuer le confinement après le 11 mai, dont les Français « d’un certain âge, de 65 ou 70 ans… ».

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici