Les autorités sanitaires sont préoccupées par l’état de propagation du coronavirus dans la commune de Figuères. Le coordinateur de l’unité de surveillance covid-19 en Catalogne, Jacobo Mendioroz, s’est exprimé lors d’une conférence de presse, ce jeudi 30 juillet sur l’évolution du virus.

Il explique que la forte propagation à Figuères viendrait du fait que ce soit une “ville avec de nombreux habitants, tous les cas ne peuvent être détectés puisqu’il est difficile de tous les trouver”. Ainsi des personnes infectées peuvent disparaître dans la nature et propager la maladie.

Les autorités sanitaires catalanes ont dévoilé des données sur l’évolution épidémiologique en Catalogne, détaillées par comtés et communes. Selon cette analyse, nos confrères du Diari de Gerone dévoilent qu’après Figuères, commune avec le plus grand risque de contamination, les villes de Vilafant, proche de Figueres, et Blanes sont également classées en rouge dans la région de Gerone.

Ces données mesurent les nouveaux cas pouvant être diagnostiqués dans les 14 prochains jours et sont liées à la probabilité d’apparition de nouvelles flambées épidémiques.

En revanche, compte tenu du taux d’infection (R), les communes les plus à risque étaient Blanes (2,14), Vilafant (1,91) et Figueres (1,84). Cela signifie qu’environ chaque personne infectée pourrait contaminer environ deux personnes en moyenne. Les autorités sanitaires estiment que le taux d’infection devrait être inférieur à 1 afin que l’incidence du virus ne soit trop élevée.

En revanche, il est mis en évidence que la courbe épidémiologique commence à se stabiliser à Lleida, Barcelone, L’Hospitalet de Llobregat et Badalona. À l’exception de Figueres, le ministère de la santé surveille de près l’évolution du virus dans les communes d’Amposta et Castelldefels, où la vitesse du virus a augmenté cette dernière semaine de juillet.

Pas de restriction supplémentaire

Les autorités sanitaires rappellent que les mesures de distanciation physique, le port du masque et le lavage des mains sont nécessaires à l’éradication de la pandémie. “Nous ne voudrions pas commencer à avoir des épidémies dans d’autres zones de destination touristique en raison de voyages”, a déclaré le coordinateur de l’unité de surveillance du covid-19, Jacobo Mendioroz, lors de la conférence de presse. 

Le secrétaire à la Santé publique, Josep Maria Argimon, n’a pourtant pas interdit la célébration des grandes fêtes, mais a averti qu’elles devaient être «différentes» et avec «toutes les précautions».

Depuis ce dimanche 19 juillet, les autorités ont recommandé à tous les habitants de ne pas quitter leur domicile exception faite pour travailler, acheter des produits de première nécessité ou en cas de force majeure. Objectif : freiner la recrudescence de cas Covid.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici