18 cas ont été déclarés dans une ville située au sud de Pékin, forçant les autorités à prendre des mesures strictes pour éviter tout risque de deuxième vague. 

Alors que le nombre de personnes tuées par le coronavirus dépasse les 500 000 dans le monde, la Chine ne veut pas prendre le risque qu’une deuxième vague. D’autant que le pays s’est battu pour contenir l’épidémie au cours des derniers mois.  Avec des très faibles niveaux de nouvelles contaminations à déclarer, preuve que les mesures ont porté leur fruit. Dans cette posture ultra-préventive, environ 400 000 personnes ont été “reconfinés” dans la province centrale du Hebei, près de Pékin, après que seulement 18 nouveaux cas ont été détectés.

Les autorités ont annoncé dimanche dans un communiqué que “tous les villages, communautés et bâtiments seront entièrement fermés” à Anxin. Les familles ne sont autorisées à envoyer qu’une seule personne par foyer à l’extérieur pour acheter de la nourriture, une fois par jour. La circulation des véhicules est exclusivement réservée aux habitants.  Anxin se trouve à environ 150 kilomètres au sud de Pékin. 

À la mi-juin, un cluster avait été détecté près d’un marché de produits frais dans le sud-ouest de la capitale. Très vite, le virus s’était propagé aux provinces voisines du Liaoning et du Hebei, faisant craindre une seconde vague à travers la Chine. Par conséquent, les autorités ont imposé la quarantaine dans une dizaine d’immeubles situés à proximité du marché, interdisant à quiconque d’entrer ou de sortir. Les résidents ont été contrôlés quotidiennement par les autorités, notamment pour vérifier la température. Et plus de 76 000 personnes ont été testées dans les 48 heures suivant la détection du cluster.

Enfin, le Dr Zhong Nanshan, spécialiste chinois des voies respiratoires, a averti que la Chine était toujours confrontée au “grand défi” d’un éventuel retour du virus et que les autorités devaient rester sur leur garde. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici