Ehpad. Tout le monde a du s’adapter à une situation « très compliquée ».

Les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) constituent des sites à hauts risques dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19, au regard du fait qu’ils abritent une population particulièrement vulnérable. Mickaël Antoine, directeur de l’Ehpad Le mas d’Agly, pose un regard global sur la situation de l’établissement de Saint-Laurent-de-la-Salanque qui, au 16 avril, ne comptait pas de cas suspect de Covid-19.  » Le personnel est mobilisé et l’absentéisme est contenu, permettant de maintenir les prises en charge au niveau des exigences de qualités habituelles. Les résidents sont toujours confinés pour ceux qui ne présentent pas de troubles et qui supportent le confinement. Pour ceux qui présentent des troubles cognitifs ou pour éviter des décompensations psychiques, les équipes assurent des sorties régulières individuelles. De petits groupes peuvent faire également des activités en lien avec l’animation. Il s’agit de l’application des recommandations du gouvernement et de l’ARS (Agence régionale de santé) et également de ce que préconise le comité consultatif national d’éthique dans son avis rendu le 30 mars dernier. L’animatrice assure les visioconférences avec Skype et les échanges téléphoniques en apportant le téléphone aux résidents en chambre. Les repas sont toujours pris en chambre grâce aux chariots chauffants et avec une aide alimentaire des soignants pour ceux qui en ont besoin en chambre. Nous ne manquons pas de matériel, ni de masques pour l’ensemble du personnel « . Concernant les tests de dépistages, le directeur dit suivre les consignes de l’ARS «  et les résidents ne seront testés qu’en cas de retour d’hospitalisation (une résidente testée de retour d’hospitalisation à ce jour et un confinement de 14 jours à son retour). Des tests sont mis en place pour les résidents et le personnel en cas de signes ou de suspicion de Covid-19. Il faut signaler l’appui et le soutien important de l’ARS et du centre hospitalier de Perpignan (CHP) à nos structures médico-sociales (envois des recommandations, conseils, plateforme Covid-Ehpad du CHP pour nous conseiller et réaliser les tests si besoin, visioconférences régulières entre les directeurs avec l’ARS et les services d’hygiène et de gériatrie de l’hôpital de Perpignan) « .

Pour résumer, l’établissement Le mas d’Agly n’est pas seul dans cette gestion de crise.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici