Dans un nouvel avis rendu public ce mercredi, le Conseil scientifique préconise bien une réduction de 14 à 7 jours de la durée de l’isolement des malades et de leurs cas contacts.

Les scientifiques donnent deux arguments dans le cadre de cette révision de la période de quarantaine. “Le Conseil scientifique relève en particulier qu’avec les outils dont on dispose aujourd’hui, ‘la transmission du Sars-CoV-2 à partir des personnes infectées est maximale entre 2 jours avant l’apparition des signes clinique et 5 jours après, et n’a été documentée que très exceptionnellement au-delà du 8e jour d’infection“.

Et d’ajouter : “il n’y a pas de virus cultivable au-delà du 8e jour chez les patients confirmés présentant des formes ne nécessitant pas d’hospitalisation, même si de très faibles traces du virus restent détectables par RT-PCR au-delà du 8e jour“.

Par contre, le Conseil fait remarquer que “durant la semaine qui suit la levée de l’isolement, le risque résiduel peut être parfaitement maitrisé par le port rigoureux du masque chirurgical, et le suivi scrupuleux des mesures d’hygiène et de la distanciation physique“.

Enfin le Conseil scientifique appelle au bon sens avec une démarche volontaire d’auto-isolement à domicile, dès les signes de suspicion, même si tout le foyer doit se retrouver isolé.

Il se montre ausi alarmant vis à vis ne la progression de l’épidémie sur tout le territoire. Le gouvernement “va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles”dans les huit à dix jours maximum“, a estimé mercredi le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, qualifiant d’”inquiétant” le niveau de l’épidémie de Covid-19 en France.

“On peut être faussement rassuré” parce que l’augmentation de la circulation du virus a “peu de retentissement actuel” sur le système de soins, mais il peut y avoir “une augmentation très rapide, exponentielle, dans un deuxième temps”, a-t-il averti au cours d’une conférence de presse en ligne, consacrée aux modalités d’isolement des personnes infectées et des cas contacts.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici