Le gouvernement britannique envisage d’imposer un confinement à Leicester, ville de 350.000 habitants située dans le centre de l’Angleterre, en raison d’une recrudescence du nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus, rapporte le Sunday Times, citant des sources gouvernementales.

Selon le journal, le secrétaire à la Santé Matt Hancock examine une loi autorisant un tel confinement localisé après qu’il est apparu que Leicester a enregistré plus de 650 nouveaux cas de COVID-19 au cours de la quinzaine se terminant le 16 juin.

Matt Hancock passe en revue “toutes les options”, y compris l’imposition d’un confinement localisé, poursuit le Sunday Times. Cette perspective intervient deux jours avant un discours prévu du Premier ministre Boris

Johnson – vivement critiqué pour sa gestion de la crise du coronavirus – dans lequel il détaillera des mesures pour donner un coup de fouet à des travaux d’infrastructure.

La Grande-Bretagne déplore à ce stade 43.514 décès liés au coronavirus, soit le troisième total le plus élevé au monde derrière les Etats-Unis et le Brésil. Le nombre de cas de la maladie est actuellement de plus de 311.000, ce qui en fait le cinquième pays le plus infecté, derrière les Etats-Unis, le Brésil, la Russie et l’Inde. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici