Face à la recrudescence de l’épidémie, cette mesure donne au préfet des pouvoirs renforcés. 

Le département était passé en vulnérabilité élevée (zone rouge) le 8 septembre. Mais face à la recrudescence de l’épidémie, la préfecture des Pyrénées-Orientales a annoncé ce dimanche matin le passage du département en “zone de circulation active du virus”

Notamment à cause du “taux d’incidence” qui “s’élève aujourd’hui à 81,8/100 000 (nombre de personnes testées positives). Le seuil d’alerte de 50/100 000 est dépassé depuis le début de la semaine et le taux d’incidence a été multiplié par 25 en un mois”, précise la préfecture dans un post Facebook.

Le préfet voit ses pouvoirs renforcés

Un classement qui “donne au préfet de département des pouvoirs renforcés. Le préfet peut, s’il le juge nécessaire, et en concertation avec l’ARS et les élus locaux, prendre des mesures supplémentaires de restriction de circulation des personnes ou de suspension d’activités afin de freiner la propagation du virus. Il peut en outre réglementer ou fermer provisoirement des lieux d’accueil du public ou de réunions”.

“Pour rappel, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, dans les lieux publics clos, sur les marchés, vide-greniers et brocantes du département ainsi que dans plusieurs secteurs de communes du département (retrouvez la liste complète sur http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/…/COVID-19-Port-du-m…).Ces mesures doivent être strictement respectées et feront l’objet de contrôle par les forces de l’ordre. Aucun évènement de plus de 5 000 personnes ne peut avoir lieu, quelle qu’en soit la nature (sportif, festif, culturel …) conformément aux instructions gouvernementales”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici