L’Espagne est devenu ce samedi le troisième pays à franchir la barre des 20 000 morts dus au nouveau coronavirus, conduisant le gouvernement à envisager de demander au parlement un troisième prolongement du confinement imposé au pays depuis le 14 mars.

En 24 heures, le nombre de décès a augmenté de 565 pour atteindre 20 043, soit moins que vendredi, qui avait vu le total s’accroître de 585. Le nombre de personnes contaminées a augmenté de plus de 3 500 pour s’établir à 191 726, le deuxième total le plus élevé au monde derrière les Etats-Unis.
En termes de décès, ce sont également les Etats-Unis qui subissent le plus lourd bilan, avec à ce stade plus de 37 000 morts, suivis de l’Italie (23 227). Derrière l’Espagne, il y a la France (18 681) et la Grande-Bretagne (15 464).

Tendance descendante

Ces cinq pays représentent près de trois quarts du nombre total de morts provoqués dans le monde par le coronavirus, qui dépasse à ce stade le chiffre de 156 000.
« Les données concernant les personnes hospitalisées, les décès et les entrées en soins intensifs suivent une tendance descendante depuis quelques jours », a déclaré Fernando Simon, responsable national de la médecine d’urgence, lors d’un point presse, ajoutant espérer bientôt une décélération plus franche des différents suivis statistiques.
Fernando Simon a déclaré anticiper une hausse marquée des cas confirmés de coronavirus étant donné que le nombre de tests menés a doublé au cours des trois dernières semaines. Mais il a ajouté que ces tests montraient une baisse du taux d’infection parmi la population.
Selon la télévision publique TVE, le Parlement va vraisemblablement se prononcer mercredi sur un prolongement du confinement, qui courrait alors jusqu’en mai. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici