L’association, qui défend la chanson française à texte, offre en cette période de confinement une première chanson tirée de son nouveau spectacle « Hommage à Renaud ».

Le lever de rideau n’aurait pas dû se passer ainsi. Il était prévu le 11 avril prochain à Bages, salle Daudé, à l’issue de quatre jours de résidence. Bien sûr, l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement. La grande première de cet Hommage à Renaud, tout nouveau spectacle de l’association narbonnaise « A tout bout de chant », est renvoyée à des jours meilleurs. Et en attendant, c’est à travers internet que l’équipe propose aujourd’hui de découvrir un premier morceau tiré de cette création.

En cliquant sur le lien suivant (https://s3.eu-central-1.amazonaws.com/public.html.bucket.cloub.co/La_ballade_nord_irlandaise_mix_Olivi.mp3), il est ainsi possible d’écouter l’adaptation de La ballade nord irlandaise. Pour Olivier Nunge, président de « A tout bout de chant », une manière d’insuffler une dose de lumière et d’espoir en cette période de confinement, tout en offrant un avant-goût sonore de nombreux mois de travail.

« Notre association a pour vocation de défendre et diffuser la bonne chanson française d’auteur et à texte », rappelle le responsable. Cette mission ne prend pas la forme de simples tours de chant, mais de véritables spectacles où théâtre et musique se passent le témoin à tour de rôle. Ferra et Reggiani ont déjà eu les honneurs d’une telle création : c’est à présent le tour de Renaud.

« Ce qui m’intéresse chez lui, c’est qu’il a rendu à l’argot toute sa place en tant que langue vivante, qu’il utilise pour illustrer la comédie humaine avec humour, émotion et critique sociale. » Aidé du scénariste Gilles Faudot Bel, Olivier Nunge imagine ainsi l’histoire d’un quinquagénaire démoralisé suite à un licenciement. L’homme reçoit heureusement le soutien de ses potes avec lesquels il se remémore le bon vieux temps : l’occasion d’égrainer différents thèmes, ponctués de 21 chansons de Renaud.

Fort d’une campagne de financement participatif réussie (6000 euros récoltés), le projet est entré en phase de création-répétition. Olivier Nunge s’est entouré de Marc Hevea (pianiste-accordéoniste), Clément Peiffer (guitariste), Denis Gourdin et Raoul Aubert (acteurs-chanteurs). Un groupe au service d’une œuvre originale qu’on a hâte de voir en « live »… même si pour l’heure, il faut se contenter de tendre l’oreille. « Je mettrai en ligne un second morceau dans les jours qui viennent, ainsi que des chansons tirées de l’hommage à Reggiani », précise le président, qui ajoute que tout don à l’association sera le bienvenu : contexte sanitaire oblige, son programme de représentations est entièrement annulé.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici