Saisies par la Mairie de Paris, les autorités de santé déconseillent clairement de nettoyer les rues en utilisant de l’eau de javel diluée. 

Depuis plusieurs jours, de nombreuses municipalités se sont lancées dans des opérations de désinfection de leurs rues et bâtiments publics. L’Aude et les Pyrénées-Orientales n’échappent pas au phénomène. Chaque jour, les correspondants de L’Indépendant font état dans le journal de ces opérations dans leurs communes. De grandes villes comme Perpignan s’y sont même mises.

Si elles paraissent répondre à réelle volonté de « faire quelque chose » et/ou de satisfaire une demande des habitants, ces pratiques semblent n’avoir aucune utilité dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Elles pourraient même s’avérer contre-productives s’alarment les autorités de santé rapporte Le Monde.

C’est le message délivré la semaine dernière par l’Agence régionale de santé d’Île-de-France à la mairie de Paris. Cette dernière, attaquée par l’opposition municipale qui lui reprochait son inaction dans ce domaine, avait saisi l’ARS pour avis.

Dans leur réponse, provisoire en attendant une étude comparative internationale effectuée par le Haut Conseil pour la santé publique, les experts en santé publique indiquent que  « l’ARS comme le ministère » de la Santé, conseillent très nettement de ne pas désinfecter les rues. « Il est opportun d’attendre le résultat des travaux en cours, ajoutent-ils, avant d’entreprendre des actions qui pourraient comporter par ailleurs des risques environnementaux. »

« Inutile » et « dangereuse pour l’environnement »

D’abord les experts rappellent que « la faible persistance du virus sur les surfaces » alliée à « l’obligation générale de confinement » implique que « la charge virale dans l’environnement doit être considérée comme négligeable ». En clair, il n’y a pas grand-chose à désinfecter dans les rues.

Aussi cette pratique, face à une menace si faible, est-elle jugée par l’ARS « inutile » mais également « dangereuse pour l’environnement ».

D’autres experts biologistes ont en effet déjà pointé les risques de déversement dans le cours d’eau de ces produits désinfectants ou d’inhalation de relents par des personnes fragiles. 

Nettoyage habituel

Néanmoins soucieuse de répondre à l’inquiétude, l’Agence régionale de santé d’Île-de-France avance d’autres solutions pour lutter contre le coronavirus dans les espaces publics. Les experts conseillent de maintenir « le nettoyage des rues, avec les matériels et les équipements de protection individuelle habituels », et « de se laver les mains dès le retour à domicile ».

Des solutions classiques mais moins coûteuses, et sans doute plus efficaces.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici