Plus de 200.000 personnes ont répondu à l’appel national lancé face au risque de pénurie de main d’oeuvre dans l’agriculture en raison de l’épidémie de coronavirus et seront donc amenées à travailler dans les champs mais également dans des entreprises agroalimentaires, a annoncé ce mardi le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume.

« Après l’appel que j’avais lancé, il y a plus de 200.000 personnes qui ont répondu, aujourd’hui nous avons 5.000 recruteurs qui sont en train d’organiser le travail », a-t-il dit sur France 2. « Nous n’allons pas faire traverser la France à ces gens, ils vont travailler près de chez eux, à 5, 10 kilomètres de chez eux, auprès des agriculteurs, mais également dans les entreprises agroalimentaires, dans le transport, la logistique ».

« Il faut que nous continuons à assurer que la chaîne alimentaire ne se disloque pas », a-t-il ajouté.

Didier Guillaume avait lancé fin mars un appel aux personnes n’ayant plus d’activité compte tenu de l’épidémie de coronavirus à rejoindre « la grande armée de l’agriculture française ».

Le chiffre de 200.000 travailleurs saisonniers correspond aux besoins estimés par la filière agricole française pour remplacer notamment les étrangers venant habituellement participer aux récoltes mais bloqués en raison du confinement en vigueur depuis le 17 mars en France. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici