Le bilan de l’épidémie due au nouveau coronavirus approche ce lundi les 200.000 morts aux Etats-Unis, un niveau qui était évoqué comme un maximum fin mars.

Selon l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l’Université de Washington, les Etats-Unis pourraient compter 378.000 morts d’ici la fin de l’année, avec un bilan quotidien susceptible de bondir à 3.000 décès en décembre.
Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des maladies allergiques et infectieuses, avait déclaré fin mars sur CNN que l’épidémie pourrait faire de 100.000 à 200.000 morts aux Etats-Unis.

Trump à la traîne

Vivement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, qui a provoqué un choc économique, le président américain Donald Trump, qui tentera de se faire réélire en novembre, est distancé dans les intentions de vote par son rival démocrate Joe Biden.
Donald Trump a régulièrement minimisé la dangerosité du virus et émis des doutes sur les avis des experts scientifiques sur des sujets comme le port du masque, la réouverture des écoles et des entreprises ou encore le calendrier de vaccination.
Il a récemment déclaré qu’au moins 100 millions de doses d’un vaccin contre le coronavirus pourraient être distribuées aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année.
Le directeur des Centres américains pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) a pour sa part indiqué devant le Sénat des Etats-Unis qu’un vaccin ne serait disponible en larges quantités qu’à “la fin du deuxième trimestre, au troisième trimestre 2021”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici