Le trafic de drogue se poursuit à la prison de Perpignan. Comme en témoigne cette nouvelle saisie faite par les agents le vendredi 17 avril 2020.  

« Depuis l’annonce de la suspension des parloirs familles, et malgré des zones beaucoup plus vastes sécurisées par les filets anti-projections, la cadence de jets de colis illicites par-dessus les murs d’enceinte de la prison de Perpignan se trouve accélérée, atteste le syndicat SLP-FO pénitentiaire 66. Les colis illicites composés principalement de drogues et de téléphones portables atterrissent dans les cours de promenades et sur le terrain de sport. » L’Indépendant se faisait l’écho de cet état de fait dans son édition du jeudi 16 avril à l’heure où le marché de la drogue se poursuit malgré le confinement imposé de la population. 

En matinée, ce vendredi 17 avril 2020, « pas moins de 700 grammes de résine de cannabis et d’herbes ainsi que 5 smartphones, des clés USB et des matériels de téléphonie » ont été saisis par les agents en poste dans des colis ou sur des détenus lors de leur remontée en cellule. FO Pénitentiaire de Perpignan « félicite le travail de l’ensemble des personnels. »

« Les contenus de ces colis illicites sont vendus pour fournir les réseaux de trafics en détention qui se voient très lucratifs en cette période de confinement », souligne le syndicat. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici