Le zoo de Neumünster dans le nord de l’Allemagne envisage de tuer une partie de ses animaux pour en nourrir d’autres. Le confinement, imposé également dans le pays pour lutter contre le coronavirus, a obligé le zoo à fermer ses portes depuis le 15 mars dernier.

Les rentrées d’argent sont donc réduites à néant mais les dépenses sont toujours de mise pour nourrir les animaux. Le zoo ne pourrait donc pas avoir suffisamment de fond si le confinement venait à durer. Les dirigeants ont donc commencé à réfléchir à une solution et à lister les animaux qui pourraient être tués.

« Aucun animal appartenant à une espèce en danger d’extinction » n’y figure, assure Verena Kaspari, la directrice du zoo. Il s’agit là « d’un scénario du pire, précise-t-elle, on n’y est pas encore, mais nous devons anticiper cette situation. » En tête de liste, les chèvres, cervidés pourraient être donnés aux lynx, aux aigles ou encore à l’ours polaire.

Les pertes subies par le zoo de Neumünster ne sont pas couvertes par un fonds d’urgence pour les petites entreprises, une collecte a donc été lancée pour tenter de sauver les animaux du parc.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici