Au moins quatre cas de Covid-19 ont été détectés dans trois sites de l’UPVD. 

L’information a été confirmée en début de semaine par le président de l’université de Perpignan Xavier Py. Trois clusters ont été identifiés. L’un au Staps de Font-Romeu au début du mois de septembre, un autre dans une promotion de l’école d’ingénieur Sup’Enr la semaine suivante, et un autre à l’IUT GEA (Gestion des entreprises et des administrations) la semaine dernière. 

À chaque fois, au moins 4 cas se sont avérés positifs contraignant l’ensemble des élèves de la promotion concernée à suivre les cours de chez eux. Cela représente une centaine d’étudiants. “Trois fois par semaine, nous faisons remonter les cas à l’Agence Régionale de Santé (ARS). Elle assure ensuite le traçage des cas contacts et décide des mesures à prendre. On craignait de nouveaux clusters mais ce n’est pas le cas. Selon les retours que l’on a, la colocation serait un des éléments déclencheurs. Nous ne sommes pas inquiets, non seulement la gestion parfaite de l’ARS nous rassure, et ensuite nous avons peu de cas avec des publics mobiles et qui se brassent”. 

Xavier Py avoue que c’est l’ARS qui décidera de la levée du confinement des étudiants. “Avec l’expérience de l’an dernier, on est rôdé à l’enseignement à distance, ce n’est pas un souci en soi”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici