La police urbaine de Barcelone, dans le cadre d’actions conjointes avec les Mossos d’Esquadra, a dû disperser plus de 9000 personnes, entre 22 h et 6 h ce dimanche après des rassemblements festifs dans les espaces publics de la ville. 

La plage Sant Miquel a été “le point de concentration maximal”, dans la nuit de samedi à dimanche. Quelque 2 000 personnes s’y étaient retrouvées avant d’être expulsées et redirigées vers le Passeig Joan de Borbó pour les empêcher d’accéder aux rues de la Barceloneta et éviter les attroupements et d’autres nuisances sonores. 

Des attroupements ont été observés toute la nuit dans les rues de la ville.
Des attroupements ont été observés toute la nuit dans les rues de la ville. MAXPPP – Marta Pérez

Le passeig del Born et le Passeig de Lluís Companys ont également été le théâtre de nombreux rassemblements, avec de nombreuses personnes ne respectant pas les mesures de sécurité et qui “ont été expulsées sans incident”.

La police urbaine et les Mossos d’Esquadra ont également procédé à la fermeture de trois magasins pour non-respect des heures d’ouverture, autorisées jusqu’à 23 heures.

La police a procédé à l'évacuation de nombreux espaces publics.
La police a procédé à l’évacuation de nombreux espaces publics. MAXPPP – Marta Perez

C’est le deuxième week-end sans couvre-feu en Catalogne, depuis la fin de l’état d’alarme, le 9 mai. La mesure sanitaire avait été décrétée le 25 octobre 2020 pour stopper les infections à coronavirus.

Comme les nuits précédentes depuis la fin de l’état d’alarme, de nombreuses personnes rassemblées n’ont pas respecté les mesures de sécurité et de santé, telles que l’utilisation d’un masque ou le maintien de la distance sociale. Les autorités ont expliqué que la situation de la nuit dernière a été similaire à celle observée dans la nuit de vendredi à samedi, avec de nombreuses personnes dispersées, toujours dans le calme.
 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici