Avec en moyenne 684.000 doses injectées en France chaque jour depuis le 16 juillet, la couverture vaccinale à prévoir en septembre pourrait ainsi permettre de limiter le pic de la quatrième vague de Covid-19, selon l’Institut Pasteur. 

L’Institut Pasteur a élaboré de nouveaux scénarios sur l’évolution de la situation sanitaire et présente des modèles de projection pour le mois de septembre 2021. Mais d’entrée, les chercheurs soulignent bien que les publications faites ce mardi 27 juillet sont tirées des modélisations réalisées sur la base de données incomplètes et d’hypothèses incertaines. Car le postulat de base est bien celui-ci : “la propagation du virus SARS-CoV-2 est difficile à anticiper ; et la dynamique de l’épidémie peut changer rapidement“. 

Ceci dit, les scientifiques de l’institut Pasteur définissent désormais une projection moins mauvaise que prévue sur la situation sanitaire pour le mois de septembre, reposant essentiellement sur le rythme vaccinal actuel et sur “la vaccination [qui] continue avec une adhésion massive de la population et que les taux de transmission diminuent en population générale, grâce notamment au maintien des gestes barrières, au port du masque et au passe sanitaire“.

Dans ce contexte, ils  s’attendent en effet désormais à 2500 hospitalisations journalières, dues à la propagation du variant Delta.

L’accélération de la vaccination peut avoir un impact important sur la taille du pic épidémique. 

Dans un scénario hypothétique où la couverture vaccinale en France serait similaire à la couverture vaccinale anglaise, notre modèle anticipe que l’impact de cette quatrième vague sur le système hospitalier français resterait limité, avec un pic des hospitalisations inférieur à 2 000 dans tous les scénarios“, affirme l’institut Pasteur.

C’est environ deux fois moins que ce que prévoyait le centre de recherche le 9 juillet dernier, trois jours avant qu’Emmanuel Macron annonce l’élargissement du pass sanitaire et que les Français se ruent sur le vaccin.

Par conséquent, le pic hospitalier de la quatrième vague interviendrait en septembre, avec des pressions sur l’hôpital possiblement importantes dès le mois d’août.

\ud83d\udd34 Hier, plus de 774 000 injections en France (58% de premières doses) et avant-hier, plus de 625 000 injections en France (51% de premières doses).
Cela représente 1,4M d’injections depuis le début de la semaine (55% de premières doses). #VaccinationCovid

— Doctolib (@doctolib) July 28, 2021

Des dates identiques aux précédentes modélisations, malgré un nombre de doses injectées plus faible et dans un contexte moins enclin à la vaccination. Et même si le nombre de 2500 hospitalisations journalières et en deçà des prévisions du 9 juillet, il témoigne toutefois d’une situation préoccupante dans les hôpitaux.

Mais pour y parvenir, il faut une condition, que “l’accélération de la vaccination continue avec une adhésion massive de la population et que les taux de transmission diminuent en population générale, grâce notamment au maintien des gestes barrières, au port du masque et au passe sanitaire“.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici