Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, s’est exprimé pour donner des mesures nouvelles dans son département face à l’augmentation des cas de Covid-19.

La situation épidémique liée au Covid-19 inquiétait les autorités depuis plusieurs jours du côté des Alpes-Maritimes. “Elle s’est considérablement dégradée”, a annoncé Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes, ce lundi.

“Pour répondre à ça, j’ai décidé de prendre un certain nombre de mesures (…). L’accélération de la campagne vaccinale est nécessaire”. Ainsi 4.500 doses du vaccin Pfizer vont être ajoutées aux 90.000 déjà prévues. Des doses “massives” du vaccin AstraZeneca vont également être livrées dans le département.

La zone littorale en “confinement partiel” dès ce vendredi

Le préfet a annoncé ce lundi que le département sera placé en confinement partiel pour les deux prochains week-ends pour la zone littorale “de Menton à Théoule”. Cette mesure entre en vigueur à partir de ce vendredi 18h, jusqu’au lundi 6h.

Dès ce mardi, de nouvelles règles s’appliqueront aux commerces. Les commerces et galeries marchandes de plus de 5.000 m² devront fermer à l’exception des commerces alimentaires et des pharmacies. Les enseignes pourront proposer du click and collect.

Le masque est désormais obligatoire sur l’ensemble des communes des Alpes-Maritimes.

Le département des Alpes-Maritimes affiche actuellement le taux de contamination au Covid-19 le plus élevé en France métropolitaine avec 557 nouveaux cas par semaine pour 100.000 habitants, selon Covidtracker.fr, contre 197 pour la moyenne nationale.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici