Lutte contre la Covid-19, semaine décisive. Ce mercredi, Emmanuel Macron réunit à nouveau son Conseil de défense. Sur la table, trois scénarios possibles : un couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire, un reconfinement le week-end, ou bien un reconfinement strict. Les écoles aussi, sont dans le collimateur de l’exécutif. 

Pourquoi ? Selon les chiffres avancés par Santé Publique France et repris par BFM TV, “si la positivité sur l’ensemble de la population équivaut à 6,4% des tests effectués, elle bondit jusqu’à 8,5 et 10% pour les 10-19 ans et les 0-9 ans sur la semaine allant du 1er au 7 janvier. En décembre pour ces deux tranches d’âge, ce taux était égal à 2,6%”.

“Les cantines sont des hauts lieux de transmission et c’est là qu’il faut faire des efforts”

Alors, le Gouvernement ne s’interdit pas un tour de vis dans les écoles. En particulier pour réduire le nombre de situations à risque en arrêtant les cours de sport ou les sorties scolaires, et surtout, en fermant les cantines. “Les cantines sont des hauts lieux de transmission et c’est là qu’il faut faire des efforts”, estime l’épidémiologiste Antoine Flahault. Dans tous les cas, le Gouvernement veut éviter la fermeture des écoles qui signifierait l’arrêt du travail pour les parents. Réponse ce jeudi, lors du très attendu point-presse dirigé par Jean Castex. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici