Alors que sa présence a été confirmée en France, le sous-variant d’Omicron, BA.2.75 (aussi appelé Centaure) est particulièrement surveillé.

Avec ses 9 mutations supplémentaires sur la protéine de pointe du virus Sras-CoV-2, le sous-variant BA.2.75 a de quoi inquiéter. Dès son apparition, en Inde, au début du mois de juillet, celui qui est désormais nommé « Centaure » par les autorités, a montré une capacité phénoménale à échapper à l’immunité naturelle mais aussi à celle conférée par les vaccins et une précédente infection.

Une étude suédoise publiée fin juillet en prépublication sur la plateforme BioRxiv s’est penchée sur le fameux sous-variant Centaure repéré dans 15 pays à travers le monde au 19 juillet.

L’étude en question, non encore validée par des pairs, cherchait à connaître le niveau de neutralisation du sous-variant par un panel d’anticorps monoclonaux cliniquement pertinents ainsi que par les vaccins et les infections précédentes.

La conclusion de l’étude est sans appel pour ses auteurs: « Le BA.2.75 ne montre pas une plus grande évasion immunitaire que le BA.5 actuellement dominant » et « il présente une sensibilité modérée au tixagevimab et au cilgavimab qui forment un cocktail d’anticorps monoclonaux largement utilisé ».

En clair, l’inquiétude du début n’est pas confirmée et BA.2.75 ne devrait pas être pire que BA.5. Un variant BA.5 toutefois responsable de la 7ème vague en France et qui avait été considéré comme le « pire du virus connu jusqu’ici ». Une vague où les contaminations auront été particulièrement nombreuses mais sans de réel impact sur les hospitalisations et les décès.

Si une vague de BA.2.75 n’est pas exclue, elle ne devrait pas être beaucoup plus virulente que celle de BA.5. D’ailleurs, les spécialistes disent désormais surveiller de plus près les mutations de BA.5 qui semblent se développer plus rapidement que BA.2.75 et qui pourraient être, elles, avoir des conséquences bien plus notables.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici