Alors qu’il avait annoncé ce vendredi que les enfants et adolescents devraient présenter un test de dépistage au Covid-19 ou un certificat de vaccination pour accéder aux centres de loisirs de Nice, le maire de la commune des Alpes-Maritimes a fait machine arrière ce samedi.

Dans un tweet, l’élu a finalement annoncé que des tests salivaires seront demandés, “mais pas de pass sanitaire pour nos centres de loisirs et de vacances…” afin “d’éviter une circulation accrue du virus et la fermeture totale des centres qui pénaliserait parents et enfants”.

Rétropédalage

Le maire de Nice a également précisé que “les animateurs et personnels qui ne seraient pas vaccinés devront présenter un test afin d’assurer la meilleure protection possible”.

Les animateurs et personnels qui ne seraient pas vaccinés devront présenter un test afin d’assurer la meilleure protection possible.

— Christian Estrosi (@cestrosi) July 24, 2021

Un rétropédalage puisque Christian Estrosi avait décidé de conditionner, et ce dès mercredi 28 juillet, l’accès des enfants et adolescents de sa ville aux centres de loisir à “un test PCR de moins de 48h” ou à “un certificat de vaccination pour les plus de 12 ans”, a indiqué Nice Matin ce vendredi. Selon l’élu, il s’agissait de “sécuriser” les enfants et de “rassurer au maximum” les parents.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici