Publié le

Si selon Santé publique France, 36 % des cas de Covid-19 en France présentent une suspicion de variant anglais et 5 % de variants brésilien ou sud-africain, la situation dans l’ex-Languedoc-Rousillon, au 20 février, est disparate selon les départements.

Nos confrères de Midi Libre ont compilé des données régionales dont celles concernant les cinq départements de l’ex-Languedoc-Roussillon.

Aude et Pyrénées-Orientales dans la même situation

Dans le Gard : 30 % à 50 % des tests sont des suspicions du variant anglais. Aucun cas de variant sud-africain ou Brésilien n’est décelé.
Dans l’Hérault : 30 % à 50 % des tests sont des suspicions du variant anglais. Moins de 1 % serait des variants sud-africain ou brésilien.
En Lozère, aucun cas de variant n’a été décelé par les autorités sanitaires.
Dans l’Aude : 10 % à 29 % des tests sont des suspicions du variant anglais. 1 % à 2,4 % seraient des variants sud-africain ou brésilien.
Dans les Pyrénées-Orientales : 10 % à 29 % des tests sont des suspicions du variant anglais. Aucun cas de variant sud-africain ou brésilien n’est décelé.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici