Santé publique France annonce ce lundi soir que le taux d’incidence continue d’augmenter dans les Pyrénées-Orientales et dépasse pour la première fois les 600.

Le taux d’incidence dans les Pyrénées-Orientales publié ce lundi 26 juillet pour la semaine du 18 au 24 juillet atteint 616 pour 100.000 habitants.

C’est le plus haut chiffre jamais observé dans le département depuis le début de l’épidémie en mars 2020. 

2e département de France métropolitaine

Le département détient le deuxième chiffre de France métropolitaine derrière la Haute-Corse à 694 pour 100.000. 

Le taux d’incidence est calculé sur une semaine glissante et correspond au nombre de cas positifs hebdomadaires (ce 27 juillet, il s’agit des sept jours du 18 au 24) multiplié par 100.000 puis divisé par le nombre d’habitants.

Pour rappel, les cas positifs sont recensés dans leur département de résidence et non dans leur département de test, selon la Sécurité sociale. Un Lillois testé positif à Argelès-sur-Mer est normalement comptabilisé dans les cas positifs du département du Nord.

+16 % de patients hospitalisés mais stabilisation en soins critiques

Du côté des indicateurs hospitaliers, 65 patients sont soignés à l’hôpital dans le département ce lundi, soit 2 de plus que la veille, en hospitalisation conventionnelle (34 ce 26 juillet). Un indicateur en hausse de 16% sur sept jours. Neuf personnes sont prises en charge en service de soins critiques, stable en 24 h. Ils étaient 8, il y a une semaine. Vingt patients sont pris en charge en soins de suite ou de longue durée et 2 dans un autre type d’établissement.

Un décès par semaine depuis le 14 juin

Le département déplore toujours 334 décès du Covid, chiffre inchangé en 24 h. Depuis le 14 juin, soit 6 semaines, seules 6 personnes en sont décédées à l’hôpital.

Enfin, 1.442 patients ont pu regagner leur domicile depuis le début de l’épidémie, dont 2 en 24 heures.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici