Après les variants anglais, sud-africain, brésilien et même nigérian… Après celui qui est plus contagieux ou qui résiste au vaccin… Voici le variant finlandais ! Principale caractéristique : il serait indétectable. De fait, avec des tests de dépistage inutiles, les experts finlandais redoutent sa propagation. 

Selon les experts des laboratoires Vita, basés à Helsinki, la souche Fin-796H n’est même pas apparue en Finlande, où elle a pourtant été détectée, compte tenu du faible taux d’infection dans le pays. Néanmoins, les tests de dépistage ne la repèrent pas.

Pas d’inquiétude, faute d’informations

Et si Ilkka Julkunen, professeur de virologie à l’Université de Turku, n’est pas inquiète quant à l’émergence de cette variante – dont on ne connaît ni la contagiosité, ni l’impact sur l’immunité – elle admet qu’elle pourrait être plus répandue que l’on ne croît, dit-elle au média yle.fi

Une souche certes similaire aux variants britanniques et sud-africains mais qui “ne semble pas appartenir à la lignée d’aucune des variantes précédemment connues”, selon les laboratoires Vita.

Des variants qui préoccupent les autorités sanitaires dans le monde entier. En effet, si l’épidémie semble légèrement régresser, une nouvelle flambée pourrait avoir des conséquences très sérieuses, avec des hôpitaux déjà sous tension. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici