Les événements accueillant plus de 50 personnes, comme les mariages devront être déclarés à la préfecture. Le nom de la personne responsable de la vérification des pass sanitaires devra figurer sur la déclaration, rapporte France Info. 

À compter du 1er août, les événements recevant plus de cinquante personnes, comme les mariages, devront être déclarés en Préfecture. Le nom de la personne responsable des pass sanitaires devra figurer sur la déclaration. Un protocole sanitaire consacré aux mariages sera publié dans les prochains jours, dès que toutes les modalités d’application seront tranchées. En attendant ce nouveau protocole, celui du 11 juin dernier est toujours en vigueur. 

Pass sanitaire obligatoire dès le 1er août

Lors de l’instauration du pass sanitaire à l’entrée des lieux de cultures et de loisirs, le 21 juillet dernier, la confusion était présente auprès des futurs mariés, organisateurs et invités. Faute de précision clairement établie, d’aucuns ont pensé que les mariages étaient également visés par cette nouvelle mesure. Or, le pass sanitaire ne sera appliqué qu’à partir du 1er août, en même temps que son entrée en vigueur pour les restaurants et les bars, a confirmé le ministère délégué auprès du ministère de l’Economie et des Finances, chargé des Petites et moyennes entreprises. 

Le pass sanitaire permet d’assurer le maintien de ces événements au sein des établissements recevant du public. Toutefois, les professionnels du secteur ont besoin de temps pour s’organiser afin d’assurer le respect de cette mesure. Au sein d’un espace privé, le pass sanitaire à l’entrée du lieu de mariage ne sera pas obligatoire.

Le port du masque obligatoire, sauf en extérieur 

Obligatoire en intérieur, le port du masque ne le sera pas à l’extérieur si les deux mètres de distanciation peuvent être respectés. Le texte précise également que “le masque peut être enlevé uniquement au moment du service du premier plat et lors des prestations au micro (chant, discours…) dans le respect d’une distanciation physique d’au moins deux mètres”.

Perturbée par la crise sanitaire depuis le printemps 2020, la reprise des mariages est un soulagement pour l’ensemble des 55 000 professionnels du secteur, qui ont vu leur activité repartir à la hausse depuis la fin des restrictions, le 30 juin dernier. En 2020, leur activité avait diminué de 80% en moyenne, souligne France Info. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici