Des échanges de mails entre le président du Conseil scientifique et Anthony Fauci, conseiller de Donald Trump, ont été révélés. Au cœur du sujet, le traitement prôné par Didier Raoult. 

Aux Etats-Unis, tout citoyen a accès aux documents administratifs au nom du droit à l’information (Freedom of Information Act). Ainsi, le site internet BuzzFeed News a pu se procurer les e-mails d’Anthony Fauci, principal conseiller de l’ancien président Donald Trump dans la lutte contre le Covid-19

Un dossier lourd de 3 200 pages, au milieu desquelles se glisse un courrier électronique en date du 25 mars 2020 et signé par Jean-François Delfraissy, alors fraîchement nommé président du Conseil scientifique français par Emmanuel Macron. 

“J’y résiste pour le moment”

Mais c’est un passage qui attire plus particulièrement l’attention, relevé par nos confrères du Huffington Post. Quelques lignes au sujet de la chloroquine, dont le traitement était vanté quelques jours plus tôt par le Professeur Didier Raoult. À l’époque, Jean-François Delfraissy avoue notamment subir “une énorme pression politique pour autoriser l’hydroxychloroquine et en donner à tout le monde”. “Mais j’y résiste pour le moment”. “Nous pouvons observer un signal légèrement positif, mais il doit être confirmé par un essai randomisé bien mené”. 

Comme le relève le Huffington Post, 48 heures plus tard, Didier Raoult rendait public une étude au protocole contesté. “Dans un avis rendu début avril, le Conseil scientifique mettra lui officiellement en garde contre l’hydroxychloroquine appelant à respecter les règles en matière d’essais cliniques”, écrit le Huffington Post.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici