Selon Le porte-parole du gouvernement, la quatrième vague n’est pas une “fatalité”.

Invité de RTL ce lundi matin, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a affirmé que la France “peut éviter une quatrième vague (…). On est dans une quatrième vague en termes de contaminations”. Mais “il n’y a pas de fatalité à ce que la quatrième vague déferle sur notre hôpital”, a-t-il estimé. “On peut encore casser cette courbe, casser cette vague (…) ça dépend de notre vigilance, du respect des gestes barrières, mais aussi du déploiement de la vaccination, qui se poursuit très rapidement”.

“Une progressivité de la sanction”

Interrogé sur l’adoption définitive du pass sanitaire dans la nuit de dimanche à lundi, le porte-parole du gouvernement a réfuté l’idée selon laquelle les sanctions seraient moins sévères que prévu, mais a estimé qu’elle a débouché sur “une progressivité de la sanction (…). C’est vrai que pour ce qui est des restaurateurs, des patrons d’établissements recevant du public qui ne respecteraient pas au départ le pass sanitaire, il y a plus de progressivité dans la sanction. Il y aura d’abord une mise en demeure, puis une fermeture administrative de l’établissement, et s’il y a réitération, des sanctions pénales”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici