La Grèce a officiellement rouvert ses frontières aux visiteurs ce samedi, donnant le coup d’envoi de la saison estivale dont elle espère qu’elle marquera la reprise pour son industrie du tourisme frappée de plein fouet par la pandémie.

Après des mois de restrictions sanitaires, la Grèce a aussi rouvert ses musées cette semaine, parmi lesquels l’Acropole d’Athènes, qui abrite des sculptures renommées de l’antiquité grecque.
“Je me sens vraiment vivante et bien parce que l’année a été tellement dure et longue à cause du Covid”, a déclaré Victoria Sanchez, une étudiante tchèque de 22 ans en vacances à Athènes.
Depuis ce samedi, les touristes étrangers sont autorisés à entrer en Grèce s’ils sont vaccinés ou s’ils peuvent présenter un résultat négatif au test de détection du Covid-19. Les déplacements entre les régions et les nombreuses îles du pays sont permis sous les mêmes conditions.
“La Grèce offre ce dont les gens ont besoin”, a tweeté le ministre du Tourisme Harry Theoharis. “Des moments de calme et d’insouciance sur le chemin de la normalité”.

L’an dernier, la Grèce a connu sa pire année touristique jamais enregistrée

À Athènes, les touristes étaient ravis.
“Je suis enfin là”, s’est réjouie Rebecca, une touriste américaine en visite à Athènes. “J’attendais depuis deux ans, deux ans avec le Covid”.
Le gouvernement grec estime que les touristes peuvent voyager en toute sécurité, grâce aux vaccins, aux tests rapides et à la météo estivale qui permet des activités de plein air.
L’an dernier, la Grèce a connu sa pire année touristique jamais enregistrée, avec seulement 7 millions de visiteurs contre un record de 33 millions en 2019.
Les revenus issus du tourisme ont plongé à quatre milliards d’euros contre 18 milliards l’année précédente.
La Grèce a officiellement enregistré 373.881 infections au COVID-19 et 11.322 décès pour 11 millions d’habitants.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici