Le patron de l’OMS a appelé à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le coronavirus et à faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux nations défavorisées.

La pandémie est en passe de faire plus de morts cette année qu’en 2020, a prévenu vendredi 14 mai l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, “au train où vont les choses”, la deuxième année de la pandémie sera “beaucoup plus mortelle que la première”. Il a en outre appelé à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le coronavirus et à faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux nations défavorisées.

Selon les derniers rapports officiels, le Covid-19 a fait au moins 3,3 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019 tandis que l’apparition de variants et la progression inégale des campagnes de vaccination continuent d’inquiéter. En Inde,  le virus poursuit ses ravages, notamment dans les campagnes privées d’infrastructures. A court de médicaments, de réserves d’oxygène et de lits pour les malades, le pays de plus de 1,3 milliards d’habitants est au bord du chaos. Les morts sont enterrés ou parfois abandonnés dans les rivières. Ces derniers jours plus de 100 cadavres ont échoué sur les rives du Gange.

Dans ce contexte, la vaccination avec le Spoutnik V russe a débuté vendredi. Les premières injections ont eu lieu après une approbation d’urgence de l’utilisation de ce vaccin par New Delhi le 12 avril. Les morts sont enterrés ou parfois abandonnés dans les rivières, tandis que les malades tentent de se soigner avec des décoctions de plantes. Ces derniers jours plus de 100 cadavres ont échoué sur les rives du Gange, laissant craindre une situation tout aussi désastreuse ailleurs.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici