La région Occitanie est une des trois régions métropolitaines où le nombre de reproduction du Covid-19, le fameux “R0”, est au-dessus de “1”, seuil sous lequel la France était passée, permettant son déconfinement.

Ce « R0 », on le sait, indique le nombre de personnes qu’un porteur du virus infecte à son tour. Sous la barre, devenue fatidique, de « 1 », soit moins d’une personne contaminée par un malade, les épidémiologistes et les autorités considèrent que le coronavirus est en cours d’extinction. Ce qui est le cas au niveau national avec un taux de 0,93 au 12 juin. Au-dessus de « 1 », cela indique au contraire que le virus continue à (trop) circuler dans la population, éloignant d’autant tut espoir de le voir disparaître. Plus de cinq semaines après le début du déconfinement du pays, c’est le cas dans trois régions métropolitaines : Auvergne-Rhône-Alpes (« R1,02 »), Normandie (« R1,14 ») et Occitanie où le « R0 » s’établit à 1,51. 

Un taux de reproduction de 1,51 trop important

Cela signifie donc qu’un malade de la région infecte 1,51 autre personne. À ce stade et à ce rythme-là, le virus circule suffisamment pour maintenir l’épidémie sur le territoire. L’organisme Santé Publique France, qui calcule et diffuse les données liées à l’épidémie de Covid-19 en France, attribue les taux élevés de ” R0 ” dans ces trois régions, dont l’Occitanie, à la présence de « clusters localisés en cours d’investigation ». Un foyer, ou cluster, a d’ailleurs été détecté la semaine dernière dans le Gard, parmi des ouvriers agricoles saisonniers, 67 étaient porteurs du virus.

Inquiétudes dans l’Aude

Le département de l’Aude, plus touché que d’autres au début de l’épidémie avec notamment un premier foyer à Quillan, fait partie des départements français où le nombre de personnes positives au Covid-19 est aujourd’hui le plus élevé. Car Santé Publique France révèle aussi que ces tests positifs augmentent dans cinq départements de la région : le Gard (qui présente le taux de positivité le plus élevé à 2,1 %), la Haute-Garonne (1,2 %), l’Aude donc (0,4 %), les Hautes-Pyrénées (0,3 %) et l’Aveyron (0,1 %). Ces cinq départements font partie des 27 français où le taux de positivité du virus a augmenté ces deux dernières semaines. Dans les Pyrénées-Orientales, les résultats des tests sont autrement rassurants puisque le « taux de positivité » y a baissé de 1,5 point, « signe que le foyer localisé a été maîtrisé ».
Selon l’ARS cette fois, l’Agence régionale de santé, le nombre de décès demeure néanmoins stable depuis plusieurs jours en Occitanie, à 508 morts du Covid-19, comme dans l’Aude (toujours 58 décès) et les Pyrénées-Orientales (34 morts enregistrés depuis le début de l’épidémie).

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici