Une déclaration qui tempère l’optimisme suscité ces derniers jours par les nouvelles avancées dans la recherche effrénée pour trouver le remède au coronavirus. La patience reste de rigueur et il faudra des mois avant que les vaccins ne fassent leurs effets.

La deuxième vague de l’épidémie devra être combattue sans vaccins prévient le responsable des situations d’urgence à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Alors que plusieurs laboratoires pharmaceutiques internationaux engagés dans la course au vaccin contre le coronavirus semblent approcher du but, l’Américain Pfizer affichant même un taux d’efficacité de ses tests de 95 %, Michael Ryan met en garde ceux qui voient dans ces traitements une “potion magique”.

Selon lui ces traitements, dont la mise sur le marché et la campagne de vaccination (en deux temps vraisemblablement) risquent de s’étaler sur plusieurs mois, arriveront trop tard dans beaucoup de pays qui doivent continuer à affronter cette deuxième vague sans vaccins : “Je pense que cela mettra au moins quatre à six mois avant qu’il y ait des niveaux suffisants de vaccination où que ce soit” a-t-il ainsi déclaré sur les réseaux sociaux pour calmer l’euphorie qui avait accueilli les dernières annonces faisant état des dernières avancées médicales. Un message pour rappeler aux plus optimistes que la patience et la prudence doivent rester de mise.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici