Le Parlement a adopté définitivement, dans la nuit de dimanche à lundi, le projet de loi qui prévoit l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour les soignants.

Le pass sanitaire a été adopté définitivement dans la nuit de dimanche à lundi, députés et sénateurs étant parvenus à un compromis. Outre l’obligation vaccinale pour les soignants, le pass sanitaire est maintenu pour les 12-17 ans et pour accéder aux terrasses des bars et restaurants. Mais les salariés démunis du précieux sésame ne pourront pas être licenciés.

La présentation d’un pass sanitaire sera obligatoire pour accéder aux restaurants et cafés, aussi bien en intérieur qu’en terrasse. Il ne sera finalement pas exigé à l’entrée des centres commerciaux sauf si les préfets en font la demande. Pour les 12-17 ans, le pass sanitaire sera obligatoire à compter du 30 septembre.

Les salariés et les professionnels de santé concernés par l’obligation vaccinale ne pourront pas être licenciés

Concernant la vaccination obligatoire, les salariés et les professionnels de santé concernés (personnels des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, sapeurs-pompiers, de certains militaires, professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées…) ne pourront finalement pas être licenciés, mais ils pourront être interdits d’exercer et voir leur salaire suspendu.

Les personnes dépistées positives au Covid-19 devront s’isoler pour une durée de 10 jours. Des contrôles seront effectués par l’assurance maladie qui pourra éventuellement faire appel aux forces de l’ordre en cas de non-respect. L’isolement pourra s’achever plus tôt en cas de test négatif.

Autant de mesures qui s’appliqueront jusqu’au 15 novembre et non jusqu’au 31 décembre, comme l’avait initialement souhaité le gouvernement.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici