“Oui, la quatrième vague est là”, a déclaré ce mardi le ministre de la Santé sur RTL. “On est entre 100 et 130% d’augmentation des cas en une semaine”, et “nos indicateurs ont commencé à augmenter”, a-t-il précisé, soulignant qu'”aujourd’hui c’est une épidémie de jeunes” mais qu’elle peut se propager aux plus fragiles, à l’image de ce qu’il s’était passé à l’été 2020.

Olivier Véran, ministre de la Santé était l’invité de la matinale de RTL ce mardi 20 juillet. Retour sur ces déclarations tandis que le projet de loi sur le pass sanitaire arrive ce mardi 20 juillet au Parlement où il sera débattu après avoir été validé lundi par le Conseil d’État. 

“Une épidémie de jeunes”

“Les 20-30 ans, dans certains départements, sont ceux qui ont le taux d’incidence le plus élevé”, note Olivier Véran. “On comprend pourquoi, c’est que les jeunes sont moins protégés (…) la bonne nouvelle c’est qu’ils font moins de formes graves” donc ils sont moins hospitalisés. 

“Il y a un vrai mouvement collectif de vaccination” chez les soignants, a affirmé ce mardi sur RTL le ministre de la Santé, soulignant que “c’était attendu”. Interrogé sur ce sujet par une auditrice, il a ajouté “en responsabilité” n’avoir “aucun doute sur la nécessité absolue de vacciner massivement les soignants”. 

Sur les manifestations contre le pass sanitaire :

Le ministre de la Santé a également réagi aux manifestations contre le pass sanitaire. “À chaque fois qu’il y a eu un vaccin généralisé, il y a eu des mouvements sociaux. (…) A l’individualisme, nous préférons la responsabilité collective. Parmi ceux qui manifestent contre la loi, certains auront la vie sauve grâce à la loi, tout comme leurs parents, leurs amis, leurs voisins”, a déclaré Olivier Véran sur RTL.

Sur l’accès aux centres commerciaux :

Nous mettons tout en œuvre pour permettre aux français de se vacciner massivement, partout, à tout moment, et gratuitement. En centre, chez leur médecin, leur pharmacien. Nous devrions atteindre les 40 millions de primo-vaccinés dès la fin juillet. pic.twitter.com/JHRW2Yogrz

— Olivier Véran (@olivierveran) July 20, 2021

“Les très grands centres commerciaux se verront appliquer le pass sanitaire mais on n’empêchera pas les gens à accéder à l’alimentaire ou l’essentiel”, a précisé ce mardi le ministre de la santé sur RTL.

Sur les cas contacts : 

“Ce qui pourrait être acté c’est que si vous êtes doublement vacciné, vous ne seriez plus déclaré cas contact quand vous avez été au contact d’une personne malade (…) sauf situation comme vivre sous le même toit qu’une personne fragile”, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran. Avant de conclure : “On va voir si la dynamique (épidémique) change la donne”, a-t-il précisé, évoquant notamment la contagiosité du variant Delta. “On va se donner un peu de souplesse (…) et ensuite on va sans doute faire évoluer cette règle-là.”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici