À l’issue du Conseil des ministres de ce lundi soir, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a notamment annoncé que la France est entrée “dans une quatrième vague du virus”.

Les annonces de Gabriel Attal

– “Nous sommes entrés dans une quatrième vague du virus”, a avancé le porte-parole du gouvernement. “La dynamique de l’épidémie est extrêmement forte, nous constatons une vague plus rapide, une pente plus raide que les précédentes”.

– Le taux d’incidence en France a augmenté “de près de 125% en une semaine”. “Le nombre de nouveaux cas détectés a doublé en une semaine et depuis plusieurs jours nous avons franchi le seuil des 10.000 cas chaque jour”.

– “Nous restons dans le régime de gestion la sortie de crise, en vigueur depuis le 2 juin dernier” pour la métropole a-t-il expliqué. Ce régime sera prolongé jusqu’à la fin de l’année. L’état d’urgence sanitaire “sera également prolongé jusqu’au 30 septembre”, pour la Martinique et la Réunion.

– Le pass sanitaire sera sous peu étendu notamment aux bars et restaurants. “Pour les salariés de ces lieux, le pass sera exigible le 30 août, le temps pour ceux qui le souhaitent de se faire vacciner”, a-t-il déclaré, rappelant que des sanctions sont prévues pour ceux qui ne respecteront pas la règle. Une période “de rodage” va cependant s’appliquer”.

–  “Il y aura des contrôles et des sanctions” a-t-il assuré quant au pass sanitaire, mais elles seront moins fortes que prévu. Déroger à la règle du pass sanitaire une fois vaudra jusqu’à 1.500 euros d’amende pour une personne physique, 7.500 euros pour une personne morale. “À la troisième réitération, cela passe à un délit qui peut aller jusqu’à 1 an et 9.000 euros d’amende pour une personne physique, 1 an et 45.000 euros pour une personne morale”, a précisé Gabriel Attal.

– Le porte-parole du gouvernement a déploré que les “hospitalisations repartent à la hausse, certes en partant de très bas, mais repartent à la hausse”. “Face à une situation telle, nous devions réagir pour que l’hôpital ne soit pas submergé”, a-t-il  souligné, appelant les Français à se faire vacciner. Si nous laissons le virus trop circuler dans la population, “il y aurait le risque que demain apparaisse” un nouveau variant.

– Le variant Delta représente désormais 80% des contaminations en France, selon Gabriel Attal.

– Sur les centres commerciaux, le Conseil d’État a “disjoint l’obligation de contrôles (…) Le risque est que la pass sanitaire empêche les Français d’avoir accès à des produits de première nécessité”, a estimé le porte-parole du gouvernement. “Nous avons décidé d’adapter la rédaction de cette mesure. L’article prévoit l’extension du pass sanitaire dans les centres commerciaux et il prévoit que le pass pourra être requis dès lors que sera garanti l’accès aux personnes aux biens de premières nécessités à l’échelle du territoire. Si des commerces qui ne sont pas dans le centre commercial sont accessibles dans le bassin de vie, le pass sanitaire pourra être requis dans le centre commercial”. Les élus locaux devraient décider au cas par cas quels centres commerciaux seront concernés par le pass sanitaire.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici