La France va-t-elle avoir droit à un nouveau reconfinement ? Alors que la plupart des pays frontaliers ont déjà choisi de reconfiner leur population et, pour nombre d’entre eux, de fermer les écoles, la France attaque une semaine décisive. Pour plusieurs raisons. 

La première : le nombre de nouveaux cas est important. Plus de 20 000 contaminations annoncées ce samedi 9 janvier, preuve que le virus circule toujours de manière très active. 

La deuxième : deux paramètres pourraient encore accélérer l’évolution de la pandémie, et ce malgré le vaccin. Comme l’arrivée du variant britannique sur le territoire. Une étude sur sa circulation est sensée dévoiler ses résultats en début de semaine, mais on sait d’ores et déjà que des clusters ont été repérés comme en Bretagne, en Île-deFrance ou encore à Marseille. Là où 26 des 41 membres d’une famille ont été contaminés par le mutant qui fait des ravages outre-Manche. Un variant 40 à 70% plus contagieux que le virus initial. 

Nouvel An : “C’est cette semaine que l’on verra si les Français ont respecté les mesures sanitaires ou s’ils ont lâché la bride” 

De plus, si une flambée du nombre de cas dus au mutant est envisageable, elle pourrait également être doublée de l’effet “31 décembre”. En effet, ce n’est que cette semaine que les chiffres relatifs à l’épidémie seront impactés (ou non) par rapport au Nouvel An, et aux possibles débordements qu’il a engendrés. En gros, c’est cette semaine que l’on verra si les Français ont respecté les mesures sanitaires ou au contraire s’ils ont lâché la bride. 

Du côté de l’exécutif, si un troisième reconfinement n’a jamais été évoqué, on ne s’interdit pas de prendre les mesures qui s’imposent. Olivier Véran, le ministre de la Santé, s’est lui-même dit “inquiet” quant à cette semaine cruciale. Verdict dans quelques jours. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici