La mairie de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, a annoncé ce dimanche que sept nouvelles personnes ont été testées positives à la souche britannique du coronavirus après avoir été en contact avec une personne porteuse du variant.

Face à la situation sanitaire, le maire de la ville Benoît Payan a appelé, lors d’un point de presse, le gouvernement à renforcer les contrôles dans les aéroports et d’intensifier les tests pour contenir la propagation du variant considéré comme plus contagieux.
“J’ai eu l’ARS. Sur les 23 positifs diagnostiqués, il y a un délai pour le séquençage, il y a déjà sept positifs au virus anglais”, a dit Michèle Rubirola, première adjointe au maire de Marseille lors de cette conférence de presse.
Samedi, l’agence régionale de la santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte-d’Azur a indiqué qu’un cas du variant britannique avait été détecté à Marseille et que 45 personnes avaient été identifiées comme cas contacts d’une famille résidant en Grande-Bretagne venue en France pour les fêtes de fin d’année.
Sur ces 45 personnes, 23 d’entre elles avaient été testées positives au COVID-19.
Les premières analyses menées par l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection ont confirmé que pour sept de ces cas, c’est la souche anglaise qui était concernée, les analyses se poursuivant pour les autres cas.

“Je veux que le gouvernement intensifie les contrôles aux aéroports”

“Nous nous tenons prêts à opérer une grande campagne de vaccination”, a déclaré Benoît Payan.
“Je veux que le gouvernement intensifie les contrôles aux aéroports”, a-t-il aussi dit.
Benoît Payan a indiqué que quarante marins-pompiers avaient été mobilisés pour réaliser des tests à proximité des lieux où résidaient les personnes contaminées.
Sur cinq bâtiments testés, deux sont considérés sans présence du virus, deux restent sous surveillance et le virus a été découvert sur des surfaces dans un cinquième bâtiment où deux résidents ont été testés positifs.
Les marins-pompiers s’inquiètent également de la remontée de la présence du virus dans les eaux usées de la ville.
“Ce qui nous inquiète, c’est que cela monte”, a dit à Reuters le contre-amiral Patrick Augier, commandant les marins-pompiers.
“Pour l’instant, on sait que l’on trouve de la Covid, mais on ne sait pas encore quel variant”, a-t-il ajouté.
Les Bouches-du-Rhône font partie des huit nouveaux départements à passer ce dimanche sous couvre-feu à 18 heures.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici