Les sénateurs ont approuvé le texte du projet de loi anti-covid, dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir fait une série de modifications comme l’exemption du pass sanitaire en terrasses ou dans les centres commerciaux.
 

Des terrasses sans pass. L’article 1er du projet de loi anti- Covid a été modifié par l’amendement 101. Il limite  ”l’application du passe sanitaire aux espaces confinés en ne visant que l’intérieur des espaces, activités et événements”. Les sénateurs ont notamment souligné les difficultés liées au contrôle en extérieur pour défendre cette décision.

Pas de pass sanitaire non plus dans les centres commerciaux. Les sénateurs ont argumenté  que “les connaissances scientifiques ne font pas état d’une contamination accrue”, au sein des grands magasins et les centres commerciaux, grâce au port du masque notamment, les sénateurs ont exclu ces lieux du dispositif, y compris pour la vente à emporter”.

L’application du pass sanitaire est également reportée au 15 septembre dans les lieux publics dans la mesure où le délai est trop court pour permettre aux personnels qui interviennent dans les lieux publics de se faire vacciner, les sénateurs ont reporté du 30 août au 15 septembre la mise en place du pass sanitaire dans les lieux publics.

Ce calendrier s’aligne sur la date fixée pour la vaccination obligatoire pour le personnel soignant “afin de permettre aux entreprises de s’organiser et de répondre aux nouvelles obligations”, selon l’amendement 157.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici